Quinzième dimanche du temps ordinaire

pdf
Déconfinement dans les églises

pdf
Célébrer Jeudi Saint en Famille
pdf
Vivre un temps de réconciliation en famille
pdfCélébrer le Vendredi Saint

Retrouvez également les messages audiovisuels de notre évêque sur la chaine YouTube du Diocèse d'Arras :
https://www.youtube.com/channel/UClCrYte0FFLxXagjC-zGJ4g

pdf

Communiqué pour le Dimanche des Rameaux

pdf

Communiqué pour la Semaine Sainte

Chers amis,

Nous prenons, jour après jour, les mesures qui permettront aux familles, aux personnes isolées, aux soignants d'affronter une situation douloureuse à tant d'égards.

Nous n'oublions pas les hommes et les femmes qui occupent leurs postes de travail pour que les besoins quotidiens de tous soient satisfaits.

Nous prenons conscience de tous les gestes qui nous apparaissent habituellement comme des dus ou des droits. Ils sont, en fait, autant de liens dont nous mesurons aujourd'hui la valeur. Puissions-nous ne plus jamais l'oublier !

Je redis ma gratitude à tous les membres de notre Eglise locale pour l'investissement original consenti en cette période hors normes.

Les réseaux sociaux permettent de garder des contacts et de poursuivre notre mission.

Cette possibilité est particulièrement précieuse dans l'accompagnement des familles en deuil.

Merci de continuer à faire le maximum pour apaiser des cœurs doublement meurtris.

Cette année, beaucoup de fidèles et des pasteurs eux-mêmes vivront de façon large, une forme de pénitence et de pardon qui appartient à la tradition de l'Eglise, mais qui est, finalement peu connue.

Elle est occasionnellement vécue, au cas par cas, au gré des circonstances, notamment à l'approche de la mort quand le contact avec un prêtre est impossible.

Je vous transmets, aujourd'hui, deux documents.

L'un nous rappelle quelques données relatives à la célébration du sacrement de la pénitence et de la réconciliation. Il nous fait faire un peu de révisions ! Il est réservé aux ministres ordonnés.

L'autre explicite et met en œuvre les récentes dispositions prises par la Congrégation pour le culte divin en cette période de confinement généralisé. Il est à destination de tous les fidèles.

Il sera mis en ligne sur le site diocésain, mais il est heureux que vous puissiez  le faire parvenir à des fidèles dont les noms figurent sur vos carnets d'adresses.

Pour la semaine sainte, le service diocésain de la catéchèse proposera une célébration du pardon en vivre en famille.

Je vous remercie d'avoir relayé l'appel des Evêques de France à faire sonner les cloches, hier soir.

A Arras et, en d'autres lieux certainement, nous avons vécu un grand moment de gravité et d'espérance.

Je vous assure de ma prière.

+ Jean-Paul JAEGER

pdf
Pénitence et pardon
pdf
Réconciliation en confinement

pdfCommuniqué pour la St Joseph

Chers Amis,

Je m’empresse de vous faire parvenir les prescriptions de la Conférence des Évêques de France, actualisées après l’intervention de Monsieur le Président de la République et de Monsieur le Ministre de l’Intérieur, ce lundi 16 mars 2020.

Rappels :

 1. Aucune messe (dominicale, de semaine, de funérailles) avec une assemblée, de quelque taille qu’elle soit, ne doit être célébrée. Les églises peuvent rester ouvertes, avec moins de 20 personnes en prière individuelle et à distance les unes des autres.

 2. Si vous jugez possible qu’une messe soit célébrée pour des communautés religieuses bien déterminées, il convient absolument que ce soit sans aucune personne étrangère à la communauté ; que le
prêtre reste à distance des Sœurs. Il serait sage que la communion soit distribuée par une des religieuses.

 3. Pour les obsèques, elles peuvent pour le moment être célébrées dans les églises. L’assemblée devra être inférieure à 20 personnes et celles-ci devront se répartir dans l’ensemble de l’église. Il faut reporter la célébration eucharistique à des temps meilleurs. Seul celui qui préside bénit le corps avec l’eau bénite ; les autres s’approchent et s’inclinent sans toucher le cercueil et font le signe de croix sur eux-mêmes.

 4. Baptêmes, mariages, confirmations, professions de foi, premières communions, sont à reporter à des temps meilleurs.

 5. Pour les scrutins, le Service national SNCC fournit aux diocèses les éléments nécessaires pour les circonstances actuelles.

 6. Les confessions doivent se faire dans des lieux qui permettent un mètre de distance et de ne pas se tenir face à face.

Points d’attention :

 1. Il serait sage de permettre aux prêtres âgés de ne pas participer aux repas communs et donc de leur livrer ou de leur faire porter un déjeuner chaque jour à domicile. Ceux qui habitent une maison commune pourraient prendre leurs repas chez eux. Tout contact avec une personne contaminée oblige à 14 jours de confinement strict ; le risque est grand d’une insuffisance respiratoire qui pourrait ne pas pouvoir être traitée à l’hôpital, faute de matériel.

 2. La visite aux personnes âgées et aux familles en deuil peut se faire, mais sans contact, si possible à bonne distance. Pour cela, le prêtre ou le diacre doit se munir de la déclaration nécessaire «
attestation de déplacement dérogatoire »

 3. Il est nécessaire que les prêtres et les diacres remplacent pour présider les obsèques les laïcs de plus de 70 ans afin de protéger ces derniers.

 4. Les salariés doivent être mis en télétravail autant que possible ou en chômage technique (pris en charge par l’État). Il est capital d’assurer les salaires de mars. Le secrétariat général travaille avec les économes pour que toute information nécessaire à ce niveau soit connue.

 5. Chaque diocèse réfléchit aux moyens d’assurer une animation catéchétique et spirituelle « à distance » pour les enfants et les jeunes. Chaque diocèse mettra en place ce qu’il faut
pour soutenir la vie spirituelle des fidèles dans les semaines à venir jusqu’au dimanche des Rameaux. Les services nationaux SNPLS et SNCC donnent des propositions en ce sens sur leur site internet.

 6. Le canon 1000, § 2 prévoit que, dans la célébration du sacrement des malades, l’onction d’huile puisse être faite non avec le pouce mais avec un instrument, comme un stylet ou une aiguille. Voir Roger van der Weyden, Triptyque des 7 sacrements :  https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/21/Seven_Sacraments_Rogier.jpg


En ce qui concerne la célébration des funérailles, j’ajoute une précision. Dans les cas où il n’est pas possible de respecter les normes prescrites parce que l’assemblée potentielle dépasse le nombre de vingt participants ou parce que, compte tenu des restrictions qui touchent les personnes, aucun ministre ou animateur n’est en mesure d’intervenir, il peut être remis aux familles un schéma de
prière qu’elle pourra utiliser au domicile du défunt, au salon funéraire, au crématorium et/ou au cimetière.

J’espère en terminer avec la transmission de normes et de directives.

À l’occasion de la Saint-Joseph, j’inviterai le diocèse à une démarche spirituelle et à une réflexion sur les événements que nous vivons. Vous devinez qu’ils impacteront la manière dont nous célébrerons cette année la mort et la résurrection du Seigneur.

Je sais que vous êtes plus particulièrement attentifs aux personnes fragiles, à tous les soignants et à celles et ceux qui, au-delà de la maladie elle-même, souffrent et souffriront d’une situation hors norme.

Je vous remercie de donner ce témoignage de la sollicitude de Dieu à l’égard de son peuple qui crie vers Lui et de toute l’humanité blessée.

Soyez assurés, Chers Amis, de mes sentiments très fraternels.

+ Jean-Paul JAEGER.

Chers amis,

Peu de temps après avoir pris contact avec vous, hier soir, je recevais un message du secrétariat de la Conférence des Evêques de France. Il reprenait, en fait, les éléments et les consignes que je vous ai donnés après l’intervention de Monsieur le Premier Ministre..

Il est clair que JUSQU’À NOUVEL ORDRE, AUCUN OFFICE NE DOIT ÊTRE CÉLÉBRÉ DE FAÇON PUBLIQUE DANS LES LIEUX DE CULTE.

La messe quotidienne est elle-même concernée.

Sur instruction du ministère de l’Intérieur, SEULE RESTE POSSIBLE LA CÉLÉBRATION DES FUNÉRAILLES sous réserve de la participation en nombre restreint. Il ne faut absolument pas dépasser le chiffre de 100 participants.
Le dialogue avec les familles et les Pompes Funèbres doivent permettre de trouver la bonne et juste mesure.
Le recours à des fidèles peu habitués peut conduire à une simplification de la célébration. Evitons, toutefois, de donner le sentiment que l’Eglise fait les choses au rabais et en vitesse, ce qui ne pourrait qu’accroître la peine des familles.
Il importe de respecter toutes les autres consignes qui ont été données précédemment.
Je suis navré d’entendre, ici ou là, des discours qui laissent entendre qu’au nom de leur foi, les fidèles du Christ peuvent et doivent même, échapper à la voie commune. Je ne les cautionne pas.
Les propos fondamentalistes sont plus que jamais dangereux.
L’expression spécifique de notre foi est bien évidemment appelée à éclairer le drame qui touche l’humanité. Elle ne nous envoie pas ailleurs, mais au cœur même de l’épreuve partagée par tous.
Je remercie celles et ceux d’entre vous qui ont fait ou font des propositions pour soutenir la foi et la prière en ces temps bien particuliers.

Nous les relaierons bien volontiers.
En ce 3ème dimanche de carême, nous réaffirmons notre foi au Christ, source vive de Vie Eternelle.

Je vous redis ma proximité.

+ Jean-Paul JAEGER

Arras, samedi 14 mars 2020

Chers amis,

Nous venons d’entendre Monsieur le Premier Ministre ainsi que d’autres responsables. Ils demandent instamment de fermer de nombreux lieux de vie sociale et de rassemblement, à partir de minuit.Monsieur Edouard Philippe préconise de laisser les églises ouvertes, mais de différer les cérémonies.
La prééminence du bien commun nous invite à respecter ces consignes.
Je demande donc de ne pas célébrer, demain (dimanche 15 mars), l’Eucharistie en présence du peuple et de ne pas organiser d’assemblées de prière.
Si des fidèles viennent prier en privé, il est important de veiller à ce qu’ils soient à distance les uns des autres et ne stationnent pas trop dans les églises.
Si c’est encore possible, il est préférable de différer la célébration des baptêmes.
Dans le cas contraire, il faut prendre les précautions déjà évoquées et ne pas prolonger la célébration.
Concernant les funérailles, je vous donnerai d'autres informations au plus vite.

+ Jean-Paul JAEGER

pdf
Communiqué du 13 Mars de Mgr JAEGER